Les accessoires vintage indispensables pour décorer votre cuisine

iStock.com / vicnt

Si le vintage fait son grand retour dans la décoration, c’est essentiellement les cuisines qui s’en emparent ! En effet, la mode est au mélange de l’ancien et du contemporain et rien de mieux que la cuisine pour laisser aller son imagination. Vous avez déjà chiné des meubles anciens de cuisine et aimeriez quelques accessoires d’époque supplémentaires ? Découvrez une sélection d’accessoires de cuisine vintage indispensables pour peaufiner votre décoration rétro-moderne.

Moulin à café Peugeot

La première méthode pour moudre le café était l’utilisation d’un mortier pour écraser les grains. Petit à petit, certains ont eu l’idée d’utiliser les moulins à épices afin de moudre leur café bien que cette technique n’était que peu adaptée. Ce n’est qu’au milieu du XVIIIe siècle que des moulins à café fonctionnels apparaissent chez l’habitant avec le modèle nommé « moulin entonnoir ». Lors du siècle de l’industrialisation (XIXe), la consommation de café est à son summum. De ce fait, le moulin « cubique » fait son entrée et s’impose comme le modèle incontournable. À partir de 1840, les moulins à café cubiques Peugeot en bois avec un mécanisme et une manivelle en acier poli gagnent tous les ménages français. Dans un premier temps produits dans un bois brut, ils prendront de jolies couleurs acidulées dans les années 1930. Ces moulins à café sont faciles à dénicher sur les brocantes et les marchés aux puces. En plus d’être encore fonctionnels, ils sont la parfaite décoration à faire figurer dans sa cuisine, sur une étagère ou son plan de travail.

iStock.com / donald_gruener

Panier à œufs

Si dans un premier temps le ramassage des œufs frais se faisait dans des paniers en osier pouvant se porter sur l’avant du bras, progressivement les paniers à œufs ont été fabriqués en métal ou en fils de fer tressés, pouvant parfois être pliables. Ils disposaient d’une ou deux anses recouvertes de bois puis de plastique dans les années 50. Ce type de panier était aussi employé comme panier pour laver la salade. Très facile à repeindre, il peut s’intégrer à la perfection dans votre cuisine. C’est un élément décoratif que l’on peut accrocher brut au mur ou déposer sur une table avec de la paille et des œufs. Détourné de sa fonction première, le panier à œuf peut devenir une corbeille à fruits mais aussi devenir un abat-jour via la technique de l’upcycling.

iStock.com / cmannphoto

Corbeille à pain

En restauration, le service à la française veut que le pain soit servi coupé ou en une boule unique et placé sur une coupelle en haut à gauche de l’assiette. Dans le cas d’une table trop étroite, le pain doit se présenter dans une corbeille. De même, lors d’un repas familial, les familles françaises d’antan ne disposaient jamais le pain en entier sur la table. Dans le meilleur des cas, il devait être coupé et disposé dans une corbeille que l’on installait sur une desserte avoisinant la table à manger. Par la suite, la corbeille à pris peu à peu sa place à même la table avant de disparaître totalement des repas. Néanmoins, elle fait son grand retour depuis peu, à la fois pour sa praticité et pour son esthétisme vintage. Les plus chinées sont les corbeilles à pain en osier qui étaient rondes, rectangles et parfois même en forme de fleur. Elles pouvaient aussi être recouvertes d’un tissu souvent fleuri ou à carreaux noué sur les rebords. Ayant retrouvé son utilité première, elle peut toutefois être une simple décoration, un rangement à couverts ou encore une corbeille à fruits.

iStock.com / muratsenel

Nappes/serviettes/rideaux vichy

Connu dans le monde entier, l’imprimé vichy (motif à carreaux) est toutefois un emblématique des sixties en France. Porté par Brigitte Bardot lors de son mariage avec Jacques Charrier, le motif entre dans la mode et la décoration de manière fulgurante. En plus de meubles de cuisine anciens, des petites touches dans votre cuisine moderne permettent alors un bond dans le passé. La nappe aux carreaux de couleur rouge et blanc demeure l’accessoire n°1. Si vous disposez d’une cuisine dépendante avec une table, il vous suffit de la recouvrir de cette nappe. Dans le cas contraire, si vous disposez d’un bar ou retour dans votre cuisine, vous pouvez vous servir des serviettes vichy comme set.  Pour finir, le meilleur élément de décoration est tout de même le rideau imprimé vichy. Si votre cuisine est très contemporaine, il peut se mettre directement à la fenêtre, sinon il peut être utilisé à la place d’une porte de placard, sous votre évier par exemple.

iStock.com / LeszekCzerwonka

Casserolier suspendu

À l’époque, le casserolier suspendu était accroché à côté des cheminées ou au-dessus d’un plan de travail afin d’avoir accès facilement à toutes les casseroles ou ustensiles nécessaires pour cuisiner. Si vous disposez de peu de rangements, cet objet ancien en fer s’accroche au plafond par un ou deux crochets reliés à des chaînes, elles-mêmes fixées à une plateforme rectangle à barreaux. Des crochets fixes ou amovibles y sont ajoutés afin de suspendre des casseroles ou encore des louches. L’objet en lui-même suffit à apporter à votre cuisine ouverte ou fermée la touche vintage idéale. Si vous souhaitez l’accentuer, il est possible de chiner des casseroles en cuivre que vous suspendrez. Des petites astuces permettent toutefois de remettre au goût du jour cet objet. Il est possible d’entrelacer aux barreaux une guirlande de lumière plus ou moins lumineuse selon que l’on désire en faire une source de lumière ou une simple décoration. La végétation, très à la mode dans la décoration actuelle, peut aussi être la solution en aménageant une « cascade » de plantes vertes.

iStock.com / manley099

Balance d’épicier Testut

Les balances anciennes sont très recherchées pour leur esthétique vintage, notamment les balances d’épicier. L’une des marques les plus connues – aux côtés de Lutrana et Berkel – est Testut, une marque française de fabrication d’instrument de mesure. À partir de 1821, l’entreprise se fait connaître pour ses balances à tabac puis, au début du XXe siècle, par ses balances d’épicier composées d’un grand cadran triangulaire, d’un socle et de deux plateaux. Le plateau de droite permettait de poser la marchandise et celui de gauche servait à ajouter les poids. Les plus connues étaient en bakélite mais il est possible d’en trouver en inox, en fer et pour les plus récentes en aluminium. Imposantes, ces balances suffisent à apporter un aspect rustique à votre cuisine. Attention toutefois à ne pas l’exposer n’importe où, du fait de leur poids très conséquent.

iStock.com / Syldavia