La préparation d’un vide-grenier : comment s’organiser avant le jour J ?

iStock.com / KenWiedemann

iStock.com / KenWiedemann

Vous rêvez déjà des bonnes affaires et des belles rencontres qui vous attendent au détour de votre stand ? Avant de vous amuser pourtant, il va falloir transpirer ! Petit aperçu des étapes successives qu’il vous faudra remplir avant le jour J :

Journaux locaux, agendas des brocantes en ligne : comment choisir son vide-grenier ?

Votre décision est prise : vous allez mettre en vente quelques-uns de vos objets dans un vide-greniers. Oui, mais lequel ? En effet, des vide-dressings aux puces nautiques en passant par les bourses de puériculture, les événements thématisés ne manquent pas. A contrario, les vide-greniers non thématiques sont également nombreux.

Afin de ne pas vous tromper de thème, et a fortiori de cible, déterminez si vos produits entrent ou non dans une catégorie donnée. Au terme d’un inventaire méticuleux, vous saurez s’il vaut mieux solliciter un stand dans un vide-greniers ordinaire ou dans un vide-greniers à la thématique spécifique.

Reste dès lors à trouver l’événement adéquat. Pour ce faire, deux solutions fiables s’offrent à vous : la lecture attentive des journaux locaux d’une part, ou la consultation d’un agenda spécialiste des brocantes et vide-greniers d’autre part. Info-Brocantes.com  est à ce titre un moyen efficace de cibler les vide-greniers et brocantes qui vous intéressent, à l’échelle de votre commune, de votre département, de votre région ou de la France entière.

Objets invendables : savoir les repérer pour mieux les écarter

Difficile d’être objectif lorsqu’il s’agit de vendre des objets que l’on a chéris. Et pourtant, c’est au public qu’il s’agit de plaire ! Parce que tous les objets ne sont pas bons à vendre, voici quelques exemples d’articles invendables : les vêtements trop démodés (si vous ne les portez plus, c’est qu’il y a une bonne raison), les objets en mauvais état (assiettes ébréchées, disques vinyles injouables, meubles estropiés), les objets trop volumineux, les quasi-déchets, les paires de chaussures dépareillées etc.

Comment fixer le prix de vos articles ?

Maintenant que vous avez déterminé lesquels de vos objets auront le plus de chance de trouver preneur, il convient de leur attribuer un prix. L’idéal serait de retrouver le prix d’origine de chaque item mais puisqu’il s’agit là d’une mission quasi impossible (à moins que vous ne soyez un maniaque des tickets de caisse), il va falloir vous débrouiller à l’aveugle. Partez du principe que vos visiteurs seront à l’affût d’une bonne affaire : ne fixez pas des prix trop élevés. Mieux vaut écouler beaucoup d’objets pas chers rapidement, que quelques objets onéreux en plusieurs heures. A titre informatif, voici les fourchettes de prix que vous pouvez pratiquer en fonction de la nature des objets :

  • Vêtements enfant : 1 à 3 €
  • Vêtements adulte : 3 à 5 €
  • Paires de chaussures : 5 à 7 €
  • Manteaux : 10 à 20 €
  • Livres : 1 €
  • DVD : 5 €
  • Jeux vidéo : 5 à 10 €
  • Ustensiles de cuisine : 1 à 3 €
  • Meubles bon marché : 10 à 30 €
  • Meubles de bonne qualité mais pas anciens : 50 à 75 €
  • Antiquités : 100 € et au-delà

Un bel objet bien propre, pour attirer l’œil et susciter l’envie

Quel client potentiel pourrait en effet avoir envie de manipuler un objet plein de poussière ? Partez du principe que la propreté et la netteté de votre stock est un gage de votre professionnalisme en tant que vendeur. À vos chiffons pour redonner à vos objets leur lustre d’antan ! Par ailleurs, en ce qui concerne le matériel hi-fi ou le petit électroménager, n’hésitez pas à y remettre des piles (ou à les brancher à la source d’énergie disponible) de façon à être en mesure de faire une démonstration de la qualité de l’objet si on vous le demande.

Des cartons et un véhicule utilitaire pour bien prendre la route

Le moment de faire vos cartons avant le grand jour est arrivé. Si vous ne l’avez pas déjà fait, triez vos objets par catégories. Vous pourrez ainsi ranger toutes vos cartes postales de collection dans un même carton, tous vos vieux jeux de société dans un autre, et ainsi de suite. De cette manière, le déballage et le classement des objets sur votre stand en sera facilité le jour J. Quant au véhicule nécessaire au transport de votre stock, mieux vaut prévoir large en louant ou en vous faisant prêter un petit utilitaire à la capacité de chargement de 3m3 environ.

Bonnes ventes !