Saint-Valentin : comment trouver un cadeau vintage ?

iStock-516212614

La Saint-Valentin n’est pas qu’une fête commerciale : c’est aussi l’occasion de faire un cadeau personnalisé à l’être qui vous est cher. Et si ce dernier est un brin nostalgique, pourquoi ne pas lui offrir un cadeau vintage ? Offrez-lui un cadeau qui le replonge dans ses vieilles passions et faites-le voyager dans le temps. Succès garanti !

« T’as le look coco ! »

Pour un look d’hier, direction les friperies ! Si votre âme sœur aime les vêtements vintage, n’hésitez pas à fouiner dans ces petits magasins qui, souvent, ne paient pas de mine, mais recèlent les trésors les plus fous.
Chapeaux, bijoux, chemises, robes, sacs ou encore cravates ! On trouve de tout dans les friperies, à condition de s’armer de patience et d’aimer chiner. Passez-y un peu de temps et vous tomberez sur des pièces uniques, des matières rares, des coupes originales…
Certaines de ces boutiques se sont même spécialisées dans les habits vintage ! Si vous n’y trouvez pas votre bonheur, on ne peut plus rien pour vous.
Le plus ? Les vêtements et accessoires y sont rarement chers et les prix sont généralement à négocier. Ici, c’est normal ; c’est même bien vu !

« À la brocante, on trouve toujours des choses charmantes »

Comme le chantait si bien Charles Trenet, on trouve de tout à la brocante. « Des vieux phonos, des vieux pianos » certes, mais également des vieux sacs de voyage, de jolis bibelots, des disques vinyles…
Si aucune brocante n’est organisée près de chez vous avant la Saint-Valentin, pas de panique ! Les antiquaires feront l’affaire !
Brocante et magasins d’antiquité sont en effet le lieu idéal pour dégoter de jolis meubles et objets de déco qui feront la joie de votre Valentin ou de votre Valentine.
Sachez toutefois que vous pouvez parfois trouver des choses en mauvais état. Ne les méprisez pas pour autant : il suffit bien souvent d’un coup de pinceau ou d’un tour de vis pour leur rendre une forme acceptable. C’est même (pourquoi pas ?) l’occasion idéale pour personnaliser un peu l’objet !

« J’aime Paris au mois de mai avec ses bouquinistes »

C’est Charles Aznavour qui le dit ! Il faut bien avouer, de fait, qu’ils font partie du folklore parisien désormais, ces bouquinistes qui vendent vieux livres et vieilles affiches le long de la Seine.
Profitez donc d’une balade sur les quais pour dénicher un vieux journal ou un exemplaire introuvable d’un grand classique de la littérature ou d’un « comics » original. Fouillez dans les boîtes vertes à la recherche de ces fabuleux trésors, c’est permis !
Si vous n’habitez pas Paris ou si vous ne voulez pas affronter le froid de l’hiver, rendez une visite aux vieux libraires. Leurs boutiques sont souvent charmantes et pleines de livres précieux vendus à bas prix. De quoi faire les plus belles découvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.