Noël, origine et tradition d’une fête vieille comme Hérode !

 

Noël est généralement synonyme de neige, froid, feux de cheminée…  Cette année les températures particulièrement clémentes nous en aurait presque fait oublier que Noël est à notre porte. Mais ces derniers jours mère Nature s’est mise au diapason et les premiers frimas sont arrivés !

Les enfants ont commencé le compte à rebours du calendrier de l’avent qui les séparent du grand jour, ce matin magique où l’on dégringole l’escalier le premier pour s’assurer que le père Noël est bien passé !

Alors que chacun court et vaque à ses achats,  à la recherche d’idées cadeaux pour oncle Marcel, tante Jeannine ou Amandine la petite dernière, revenons aux origines de cette fête, et à la provenance de cette tradition.

Bien avant d’être chrétienne, cette  coutume était avant tout païenne.  Les anciens célébraient déjà cette fête de la lumière qui marquait le solstice d’hiver et la « renaissance du dieu soleil ». Appelée chez les romains la fête des Saturnales, elle concernait déjà de nombreux peuples païens du Nord et d’Orient (germains, celtes, perses, etc…). Le culte et l’adoration du dieu Soleil était une période de festivités de douze nuits où chacun était appelé à faire une trêve, s’amuser, offrir des cadeaux ou un repas aux plus démunis. Ce n’est qu’au VIème siècle après JC que l’église de Rome choisit le 25 décembre comme date de naissance de Jésus et subsitue la fête chrétienne à la fête païenne. Le mot « Noël » vient du latin “Natalis (dies)” qui signifie le jour natal et représentait l’anniversaire de la naissance du Sol Invictus, le Soleil Invaincu. Une façon pour l’église de détourner un culte populaire vers un culte religieux et convertir le peuple au christianisme.

Aujourd’hui L’esprit de Noël et sa magie viennent réveiller en nous une sensation chaleureuse et rayonnante de fêtes familiales autour d’une table richement décorée et garnie ; de parfums épicés, de lumières irisées, de sapins colorés, de feux de cheminée crépitants… Nous renvoyant ainsi à la douceur de notre enfance où la magie et la féérie de Noël s’accordaient à nous surprendre.

Et si vous faisiez encore plus d’enfants heureux autour de vous ?

Profitez de l’occasion pour faire le tri dans le coffre à jouets de vos bambins, et faites en don aux plus démunis !  Il existe des tas d’associations qui récoltent les jouets, renseignez-vous auprès de votre mairie. En voici quelques unes, les plus connues : Le secours Populaire, Les resto du cœur, Emmaüs, La croix rouge, Le secours catholique. Vous trouverez également sur Internet des sites communautaires qui répertorient les annonces et les demandes comme « Je donnemesjouets.fr ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.