Les objets vintage indispensables pour passer l’hiver

iStock.com / MarianVejcik

Et si les objets anciens contribuaient à vous faire surmonter cette dure saison qu’est l’hiver ? Si en cette période le moral est au plus bas et la fatigue au rendez-vous, c’est aussi le moment de profiter des joies du cocooning. Découvrez une sélection d’objets vintage à la fois décoratifs et idéals pour votre bien-être dans l’optique d’un hiver tout en chaleur.   

Le retour à la source : le plaisir de l’eau chaude

Certains objets sanitaires d’époque pourront vous aider à vous réchauffer et vous détendre après une dure journée de travail.

Baignoire à pieds : rien n’est plus relaxant que de se prélasser dans un bain chaud alors que les températures ne dépassent pas les 5°C. Optez pour une baignoire à pieds ou « pattes » puisque les pieds pouvaient être soit les pattes d’un lion, soit les pattes d’un aigle. Ce classique intemporel de l’époque victorienne apportera une touche vintage aristocratique à votre salle de bain. Ce modèle de luxe prend son essor au XVIIIe siècle, sa fabrication en fonte de fer recouverte d’une couche en émail permet une grande résistance au temps. Il est alors possible de la chiner en très bon état chez des antiquaires ou dans des ventes spécialisées.

iStok.com / Jawcam

Bidet : si vous préférez une version plus petite de la baignoire, le bidet demeure l’un des incontournables des salles de bain d’antan. Créé pour la toilette intime, il sera parfait pour un bain de pieds pour détendre tout votre corps crispé par le froid. Si les plus anciens bidets étaient des meubles amovibles sur quatre pieds constitués de porcelaine, ils sont devenus des meubles fixes en émail avec robinetterie intégrée. Il est facilement possible de les repeindre dans la couleur de votre goût.

iStock.com / yunava1

Bouillotte : l’eau chaude peut aussi vous réchauffer jusque dans votre lit. Vous n’aimez pas rentrer dans un lit glacé ou n’arrivez pas à vous réchauffer les pieds ? Il est temps d’y remédier grâce à la bouillotte de votre grand-mère. Il s’agit de l’une des plus vieilles techniques pour préchauffer son lit. Tout d’abord en métal ou en vessie de porc, elle s’est composée peu à peu de caoutchouc et la braise fut remplacée par de l’eau chaude. Les puces et les brocantes en regorgent par dizaines à des prix dérisoires.

Cocooning auprès du feu

Rien n’est plus courant que de passer ses soirées d’hiver auprès d’un bon feu convivial. La cheminée est l’un des éléments les plus chaleureux des longues nuits d’hiver qui donne un cachet ancien à son habitation. Cependant, sauf déjà présente au moment de l’achat ou prévue dans la construction d’un logement, son installation a posteriori demande des travaux conséquents. Le poêle est alors une option avantageuse.

Poêle Godin : au XIXe siècle apparaissent les premiers poêles en fonte qui se diffusent à grande échelle. Des entreprises telles que Godin se l’accaparent et modernisent toujours plus ce produit « ménager ». Bien que la marque prône la modernité par des modèles toujours plus luxueux et design, il est un produit ancien illustrant les débuts du design industriel très recherché de nos jours. Au moment de l’achat d’un poêle d’occasion, il est indispensable de faire vérifier le degré d’oxydation des pièces, l’ouverture de la porte et le conduit d’évacuation.

iStock.com / Delpixart

Pour les propriétaires d’une cheminée, il est possible de chiner certains accessoires qui vous permettront d’entretenir un beau feu.

Accessoires à cheminée : sur les brocantes et les puces, le porte bûches se trouve à très petit prix. Il peut être un simple panier d’osier, un sac de cuir marron ou encore un support de métal noirci par le temps. Vous pouvez aussi y dénicher un pare-feu vintage souvent sous forme de triptyque aux contours dorés. Le serviteur à cheminée, constitué d’un tisonnier, d’une pelle à cendres et d’une balayette, n’est quant à lui pas tout le temps complet d’occasion mais vous pouvez vous-même le constituer selon les pièces que vous parvenez à chiner. Pour finir, l’objet le plus ancien et qui vous permettra de raviver votre feu est le soufflet. D’origine en bois et en cuir, il expulse de l’air pour attiser un feu. Très esthétique, il peut s’accrocher auprès de votre cheminée pour une touche rustique.

iStock.com / MariusLtu

De vieux accessoires vestimentaires tout en douceur

S’il est nécessaire d’avoir bien chaud chez soi en hiver, il est aussi impératif de sortir bien emmitouflé. Hors les grosses doudounes et les jeans bien épais, voici 3 accessoires faciles à chiner pour avoir les extrémités bien au chaud.

Moufles en peau : elles étaient déjà présentes au Moyen-Âge pour les membres du clergé. Ces gants sans séparation de doigts, excepté pour le pouce, étaient fabriqués en fourrure. Destinés également aux chasseurs et aux fauconniers, ils étaient composés de peau de chien ou de cerf. Les moufles se sont rapidement répandues, la peau est restée la matière externe et la laine de mouton a servi à les fourrer. Ces matières naturelles sont un isolant garanti pour garder vos mains bien au chaud. Vous pourrez les dénicher sur des brocantes et des puces thématiques de montagne et certains vides-greniers.

iStock.com / ErikaMitchell

Chapka : appelé dans un premier temps  « ouchanka », ce chapeau d’origine russe ou scandinave devient populaire au XVIIe siècle. Autrefois en peau d’ours ou de castor, la peau de mouton prend la relève et la chapka est recouverte progressivement de fourrure de lapin ou de rat musqué. Ce chapeau dispose de parties rabattables sur les oreilles et la nuque qui sauront vous tenir la tête au chaud. Si elle continue de se commercialiser, son prix est très élevé. Elle devient un produit de luxe en peau de renard accessible à peu de monde. Préférez chiner les anciens modèles à prix abordables.

iStock.com / Vevchic86

Cache-oreilles : de toutes les couleurs et de toutes les tailles, cette alternative au bonnet connaît un fort succès dans les années 1980 grâce à la sortie du film de Patrice Leconte Les bronzés font du ski en 1979. Ces deux protections – reliées par un arceau ou un bandeau – qui se placent sur les oreilles furent un incontournables des sports d’hiver avant d’intégrer les villes. Il y en avait pour tous les goûts, en synthétique, en polaire et, pour encore plus de cocooning en fourrure. De nos jours, ce style rétro redevient une tendance vestimentaire à ne pas manquer.

iStock.com / Sirintra_Pumsopa