Foire de Chatou

Foire de Chatou Barque SmallPhoto Sébastien Siraudeau

L’Automne est arrivée, rendez-vous à la Foire de Chatou !

La Foire nationale à la Brocante et aux Jambons

Fin septembre, et pendant 10 jours, se tiendra ce marché International de l’Antiquité-Brocante 

Français et étrangers (Américains, Allemands, Belges, Italiens, Hollandais,…), 100.000 visiteurs ne manquent jamais les 2 rendez-vous d’automne et de printemps.

Le plus ancien marché international de l’Antiquité-Brocante ouvre ses portes à plus de 700 marchands venus de toute la France. Antiquaires, brocanteurs, galeries d’art, bijoutiers, et autres vendeurs de produits du terroir exposent leurs trésors sur plusieurs hectares.

Rebaptisée en 2014 « Foire de Chatou », cet automne 2015 les baraques traditionnelles en bois vert ont fait place à un village de tentes blanches plus confortables et plus lumineuses.

Depuis 2013, année de l’ouverture de la foire aux galeries d’art moderne et contemporain, le syndicat œuvre pour donner un nouveau souffle à l’évènement, ne cessant de rafraichir ses concepts. La foire, ainsi remise au goût du jour, attire des amateurs et collectionneurs aux centres d’intérêt plus divers, mais à l’exigence de qualité supérieure.

La Foire de Chatou c’est aussi un rendez-vous avec le goût, celui des produits authentiques de tradition qui participe pendant ses 10 jours à la convivialité de cet évènement.

Mais que vient donc faire le jambon dans cette ferraille ?

Retour aux origines, le cochon grande spécialité gauloise ! Dès le Moyen-âge, des charcutiers de toutes les provinces se donnent rendez-vous à Paris durant la Semaine Sainte pour y vendre le jambon. Lequel était l’aliment de base des réveillons de Noël chez les paysans comme chez les bourgeois ou les nobles jusqu’au XIXème siècle. Ils choisissent les abords de Notre-Dame pour installer leurs étals, là où la clientèle nombreuse se presse à la sortie des offices.

Les marchands étant de plus en plus nombreux, on commence à réglementer cette Foire aux Lards dès 1451. Après s’être déplacée dans divers quartiers de Paris où cela posait toujours des difficultés d’accès, de stationnement, de circulation, elle finit par se fixer en 1840, boulevard Bourdon, au pied de la Bastille.
Elle attire également à cette époque nombre de marchands de bric-à-brac, vieux vêtements, vieilles ferrailles. La Foire à la Ferraille est née et son sort est désormais lié à celui de la Foire aux Jambons, qu’elle va rapidement dépasser en importance.

C’est en 1869 qu’elle s’installe Boulevard Richard Lenoir, emplacement que les deux marchés ne quitteront plus pendant près d’un siècle, du dimanche des Rameaux au dimanche de Pâques jusqu’en 1940, puis après la guerre deux fois par an, au printemps et à l’automne. Conscient des problèmes de circulation qui ressurgissent à nouveau, le SNCAO-GA présentera de nombreux projets de transfert, tous refusés.
Mais c’est finalement sur délibération du Conseil de Paris en 1970 qu’elle est exclue de la capitale.

Depuis la manifestation a été transférée à Chatou, sur l’île des Impressionnistes en bord de Seine. Un lieu historique et bucolique, où la mode du canotage à la fin du 19ème siècle attira de nombreux parisiens, notamment des artistes et des peintres comme Caillebotte ou Renoir, qui viennent y chercher l’inspiration et se mêler aux canotiers du dimanche. Sa végétation luxuriante, et ses rives verdoyantes en font une île particulièrement appréciée des promeneurs et devient le paradis des chineurs 2 fois par an.

Vous, amoureux de bonne brocante et d’antiquités, en quête de bonnes affaires ou de pièces d’exception, amateur d’art, gourmands en l’âme et attachés aux traditions du goût, alliez les plaisirs ! Laissez-vous séduire par les charmes et la convivialité de la Foire de Chatou en ce début d’automne. Venez faire une pause gourmande, déguster des produits du terroir (authentiques jambon à l’os, pata negra, saucissons de Lyon, boudins, cassoulet, cochon de lait cuit à la broche, pâtés en tout genre…) au milieu de ce mélange des genres où tout espoir est permis, le bonheur s’y trouve même sans argent, l’important est de chiner, d’ouvrir l’œil et le bon !

A.loew

Accès :
A 10 mn de l’Etoile par le RER A direction St-Germain en Laye
Navette gratuite : départs Gare RER de Rueil-Malmaison (côté guichet).