Dénicher des objets de couture vintage

iStock.com / Shaiith

Si l’on pensait la couture plutôt démodée, elle revient en force dans les mœurs grâce au DIY et au cocooning. Si la couture est la plupart du temps un passe-temps voire un moment de détente, elle implique des dépenses pouvant être diminuées grâces aux commerces d’occasion de type brocante ou vide-grenier. Les objets de couture vintage sont aussi l’occasion de collection pour les chineurs et de véritables décorations pour votre intérieur. 

Les objets de couture vintage indispensables

Si vous optez pour un matériel de couture d’époque, certains objets sont indispensables pour exercer la couture comme il se doit. De plus, l’esthétisme de ces objets vintage en fait de très belles pièces de décoration pouvant également être recyclées pour un nouvel usage.

Boîte à couture en bois ou en rotin

Fils, aiguilles, mètre, ciseaux… ne peuvent pas rester éparpillés sur votre table ! Cette boîte portative permet de ranger vos objets de couture. À l’époque, l’osier et le bois étaient les deux matériaux les plus répandus. En osier, elle était souvent à compartiment unique et comportait une pochette de rangement. Son aspect ressemblait à celui d’un panier de pique-nique tapissé de tissu. Très légère, elle pouvait toutefois être moins pratique que celle en bois disposant de plusieurs compartiments et étages. Chaque emplacement était pensé en fonction des accessoires pouvant y être rangés. Facile à chiner, cet objet est aussi idéal dans une chambre comme boîte à bijoux ou en rangement dans une chambre d’enfant.

iStock.com / RoniMeshulamAbramovitz

Travailleuse à pieds compas

Sur le même principe, la travailleuse servait de rangement. Néanmoins, il s’agit d’un meuble à quatre pieds en bois plus imposant. Il était alors possible d’y ranger – en plus des accessoires de couture habituels – des pièces de tissu ou un travail en cours. Dans les années 50, la travailleuse à pieds compas remporte un franc succès et se trouve dans tous les ménages. De nos jours, elle reste design et s’intègre à la perfection dans un intérieur moderne. Selon sa hauteur et son ouverture, elle peut servir de bureau pour enfant, de table de chevet ou de console. Si l’intérieur est un peu abîmé, il vous suffit de le retapisser avec un papier adhésif. Quant à l’extérieur, la tendance est de peindre seulement le dessus dans une couleur acidulée.

Nécessaire à couture (dé à coudre, ciseaux, étui à aiguilles)

Le nécessaire à couture est, comme son nom l’indique, une petite boîte comportant le strict minimum pour faire de la couture, très pratique à transporter en voyage. Les plus anciens comportaient généralement des ciseaux à couture, un dé à coudre, un étui à aiguilles et parfois un poinçon de couture. Synonymes de richesse, ces accessoires étaient à l’époque en argent et ornés de gravures. Par la suite, ils ont été faits en métal ou en bronze et des petites bobines de fil ont été rajoutées. Ces boîtes se trouvaient en bois, en cuir, en argent et pour les plus sophistiquées en nacre avec un fond de velours. Elles peuvent faire une très belle décoration pour une chambre ou une salle de bain.

iStock.com / patagonia20

Machine à coudre Singer

Bien que la machine à coudre soit brevetée en 1830 par Barthélémy Thimonnier, c’est en 1851 qu’Isaac Merrit Singer dépose le premier brevet pour la machine à coudre mécanique à usage domestique. La marque Singer est la référence en matière de machines à coudre qui sont souvent les plus recherchées par les collectionneurs, notamment pour les premiers modèles intégrés à un meuble de bois et de fer. Les machines des années 1850-70, de couleur noire avec des ornements dorés, sont aussi chinées pour leur beauté. Elles sont devenues de véritables pièces de collection que l’on cherche à exposer. Par la suite, elles sont progressivement devenues portatives et électriques.

iStock.com / vuk8691

Objets de couture : où les chiner ?

Si vous souhaitez chiner ces objets, divers commerces d’occasion s’imposent. Les vide-greniers peuvent être l’endroit idéal pour dénicher des objets de couture assez récents et de peu de valeur. Vous pourrez y trouver des objets comme des dés à coudre, des ciseaux voire des nécessaires à couture complets. Toutefois, le marché aux puces est la meilleure solution pour rechercher ces objets. Il s’agit du lieu de prédilection des digitabuphiles, ainsi qu’on appelle les collectionneurs de dés à coudre, puisque ces derniers s’y trouvent par centaines. De même, il est possible d’y chiner des objets d’un gabarit plus conséquent comme les boîtes à couture ou les travailleuses conservées dans leur jus. Certaines manifestations spécialisées sont aussi utiles comme les puces des couturières. Il s’agit d’une mine d’or pour ceux qui recherchent du tissu, du fil, des objets de couture… Mais attention, contrairement au marché aux puces qui ne vend que des objets datés, les puces des couturières ne font pas seulement la vente d’objets d’occasion, il s’agit davantage d’un regroupement de passionnés. L’antiquaire quant à lui est LA solution des collectionneurs qui tentent de dénicher des objets rares et de valeur. Il est possible d’y dénicher les première machines à coudre Singer ou encore des nécessaires à couture Louis XIV et Napoléon III en or ou en argent.

iStock.com / fillyfolly