Comment évaluer l’état d’un disque vinyle et le nettoyer après achat ?

Records for sale, Record Shop. Pop music posters, advertising bands, on to the walls of a shop selling vinyl records.

Vinyle-iStock.com-urbancow

Graal d’une quête effrénée pour les uns, synonyme d’authenticité musicale pour les autres, le disque microsillon n’a jamais réellement quitté la scène. On le retrouve bien sûr en brocante où son état de conservation varie de neuf à médiocre. Découvrez dans cet article les techniques à connaître pour évaluer et nettoyer un disque vinyle :

Le système de notation : connaissez-vous la musique ?

On ne s’étonnera pas que l’état d’un album vinyle fasse l’objet d’un indice de notation formel, tant la musique est une passion sérieuse.

En haut du tableau et par ordre décroissant, vous trouverez les lettres Ssealed »), MMint »), NMNear Mint ») et EXExcellent »). Vous pouvez faire confiance les yeux fermés sur la qualité d’écoute et l’aspect général d’un album estampillé S, M, NM et EX. Prudence néanmoins, quant aux autres indices : ils entrent dans la « zone grise » de la libre interprétation du vendeur. Ainsi, n’hésitez pas à négocier si l’aspect global de l’album ne vous semble pas correspondre à la notation.

  • VG : « very good» : Le disque présente des traces d’usure audible (telles que des crachotements, grésillements) mais il reste jouable dans de bonnes conditions. La pochette présente de légers défauts, tels que des coins écornés ou une tranche abîmée. L’état VG peut regrouper plusieurs conditions de conservation. Afin de vous permettre de négocier le juste prix, ayez à l’esprit les correspondances suivantes:
  • VG+ : comptez environ 50 à 60% de la cote
  • VG : comptez environ 30 à 60% de la cote
  • VG- : comptez environ 15 à 20% de la cote
  • : « good» : Le disque est en mauvais état mais il reste jouable. Néanmoins le confort d’écoute n’est pas bon, les sillons sont usés et on peut entendre un souffle ou des craquements. La pochette comporte des tâches d’humidité ou des déchirures visibles. Comme pour l’état VG, l’état G peut regrouper différentes conditions de conservation et s’évalue donc de G+ à G-. Néanmoins, quel que soit le degré de détérioration, comptez 10% de la cote.
  • B/F/P : « bad»/ « fair »/ « poor » : quelle que soit la lettre utilisée, elles signifient toutes la même chose : le disque est rayé, la pochette n’est pas d’origine. Passez votre chemin!

Sachez enfin que seule l’écoute d’un disque avant l’achat (sur ses deux faces) vous confirmera son bon état.

Les techniques « maison » pour nettoyer un disque vinyle

Il existe bien entendu dans le commerce des produits dédiés au nettoyage des disques vinyles, voire même des machines spéciales pour laver les vinyles. Pour autant, il est possible de nettoyer vos vinyles fraîchement chinés à l’aide de produits d’entretien basiques et des techniques adéquates :

  • L’alcool à 70° : pour dépoussiérer avec modération

Moins dangereux pour les sillons du disque que l’alcool à 90°, il vous permettra de décrasser efficacement un disque vinyle peu taché. Utilisez pour cela une boule de coton imbibée et frottez-en doucement la surface du disque de manière circulaire, en partant du centre pour atteindre les bords en dernier. Renouvelez l’opération sur la face opposée. Vous pouvez, si vous le souhaitez, rincer le disque avec de l’eau déminéralisée appliqué sur une boule de coton.

  • Eau déminéralisée et liquide vaisselle : le haut du hit-parade

C’est l’artillerie lourde du nettoyage de vinyle homemade, qui permet de faire partir les taches « même les plus tenaces ». Dans un baquet en plastique, mélangez l’eau déminéralisée au liquide vaisselle jusqu’à obtention d’un mélange mousseux. Remplissez un second baquet d’eau déminéralisée afin de vous constituer un bac de rinçage. Imbibez un chiffon doux du mélange mousseux (nous vous recommandons de l’essorer un minimum avant application) puis frottez-le doucement sur la surface du disque en partant du centre jusqu’à finalement atteindre les bords. Puis, à l’aide d’une éponge douce trempée dans le bac d’eau déminéralisée, rincez doucement la surface en veillant à rincer l’éponge à l’eau claire avant de la retremper dans l’eau minéralisée (afin d’éviter de mettre du liquide vaisselle dans votre bac de rinçage). Laissez votre disque reposer sur une surface plane afin qu’il sèche.

N’oubliez pas de recommencer l’opération sur la face B !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.