Conseils et astuces pour participer à un vide grenier !


Pour participer à la grande majorité des événements une inscription préalable est demandée par les organisateurs. Cependant il existe des vide-greniers sans inscription préalable où le placement s’effectue dans l’ordre d’arrivée.

Étape 1 – Sélectionner un vide grenier, les critères de choix ?

– Vérifier que l’événement est ouvert aux exposants particuliers.
– La proximité : la loi n’impose pas de restriction géographique mais certains organisateurs privilégient    les habitants de la commune.
– Le tarif : très variable, en moyenne 3 à 5€ le mètre linéaire en province. Parfois gratuit.
– La fréquentation de l’événement : entrée payante ou non pour les visiteurs, promotion de l’événement…

A consulter également :
Différence entre une brocante et un vide-greniers ?
Calendrier des vide greniers

Étape 2 – Comment s’inscrire à un vide grenier ?

En général pour réserver un emplacement, il faut contacter par émail ou téléphone l’organisateur pour qu’il vous fasse parvenir un formulaire d’inscription. Dans certain cas il est nécessaire de se déplacer à la mairie, à l’office de tourisme ou au siège de l’association organisatrice pour s’inscrire.

Lors de l’inscription, en plus du formulaire d’inscription et du règlement il vous sera demandé de présenter une pièce d’identité ou de fournir une photocopie. Depuis 2009, il est également obligatoire de remplir une attestation sur l’honneur de non-participation à deux autres manifestations dans la même année.

A consulter également :
Loi relative à la participation des particuliers aux vide greniers

Étape 3 – La préparation

a)    Sélectionnez les objets à vendre

Tout peut trouver preneur sur un vide-grenier mais certaines catégories d’objets se vendent particulièrement bien. Depuis quelques années, les DVD, les disques vinyles, les téléphones portables partent comme des petits pains.  A la liste des produits qui marchent s’ajoutent les articles de mercerie, les vêtements vintage et les ustensiles de cuisine passés ou récents. Pensez à les nettoyer ; des marchandises propres et bien rangées sont plus attirantes que des tas en vrac ou des objets couverts de poussière. Vous aurez un argument pour ne pas trop baisser vos prix !

b)    Pensez à vérifier l’état de vos marchandises

Les objets sont plus attractifs lorsqu’ils sont propres et en bon état. S’ils ne fonctionnent plus, signaler ces défaillances à l’acheteur.

c)    Réfléchissez aux prix de vente à l’avance

Pour ne pas être pris au dépourvu et vous y retrouver rapidement, étiquetez le prix sur les objets, ou utilisez des pastilles de couleurs dont vous aurez affichez sur un carton les différents prix (cf soldes Monop’).

d)    Faites le plein de petite monnaie

Pensez  à passer à la banque, pour demander des billets de 10 euros et 5 euros, des pièces de 2 euros et 1 euro. Ils sont bien utiles pour rendre la monnaie aux acheteurs. Ainsi, on ne rate aucune vente si le chineur n’a que 20 ou 10 euros sur lui.

A consulter également :
Que vendre sur un vide greniers ?

Étape 4 – Le jour J

Arrivez à l’heure, pour des raisons de sécurité la circulation et l’installation ne sont autorisées que pendant une plage horaire définie (souvent de 6h à 8h). Généralement lors de votre arrivée sur place un membre de l’équipe organisatrice vous indiquera la position et les limites de votre emplacement.

a)     Installez votre stand

Préférez une planche sur tréteaux à la présentation au sol de vos marchandises. Vous valoriserez vos merveilles et offrirez aux acheteurs potentiels une meilleure visibilité. Pour les vêtements récupérez des portants et des cintres ou faites des piles par catégorie (pulls, T-shirts, pantalons, etc…) et ou par taille. Prévoyez également une bâche (en cas de pluie) et des sacs plastiques, du papier journal pour emballer les objets fragiles.

b)     Pensez confort

Vous allez devoir tenir toute la journée. Mieux vaut prévoir un pliant,  le parasol ou le parapluie, de quoi vous restaurer et vous abreuver (eau, café, thé…). Pensez à préparer le terrain et solliciter avant le jour J copines ou famille pour vous relayer. C’est plus sympa et cela vous permettra de vous dégourdir les jambes et de jeter un œil sur les autres stands.

c)     Comment attirer le client

Pour séduire les acheteurs, on met en avant les objets les plus intéressants, autant les sortir dès l’aube. On indique les prix en gros : ils doivent se voir de loin.

d)    N’hésitez pas à négocier

Même si les prix sont déjà bas, cela fait parti du jeu, de la tradition des vide-greniers. L’objectif est d’abord de vider la maison. Le maximum de ces objets qui nous encombrent doit disparaître. Ne laissez pas filer l’acheteur potentiel qui ne reviendra peut-être pas ou qui trouvera mieux ailleurs. Tout dépend aussi de la rareté, de la qualité de la marchandise et de l’intérêt que vous ressentez chez le client.

Bon vide-grenier et n’hésitez pas à nous faire part de vos expériences via les commentaires ou Facebook. Pour toutes questions relatives à cette article merci d’utiliser les commentaires.

MàJ 08.2015



78 commentaires sur cet article :

  1. Lucrezia dit :

    Bonjour,
    quelle différence juridique entre la Brocante et le Vide-grenier? (sachant qu’il doit en exister une, étant donné qu’une commune peut organiser deux événements de vente par an, a condition qu’ils ne soient pas tous les deux définis par le même terme – pas deux brocantes ou deux vides-greniers par an).

    Nous sommes un petit collectif de créateurs débutants – pas d’auto-entrepreneurs pour le moment, étant donné que nous n’effectuons aucune vente pour le moment. Nous souhaiterions créer un stand lors d’une brocante en 2013, afin d’effectuer éventuellement quelques premières ventes, et surtout nous faire connaitre. Pouvons nous participer à un évènement de type Brocante, et sous quelles conditions?
    Merci

    • Webmaster dit :

      D’un point de vue juridique, une brocante ou un vide-greniers sont considérés comme des ventes aux déballages (il n’y a donc probablement pas de différence).

      Les particuliers peuvent participer aux vide greniers/brocantes uniquement pour vendre des objets personnels et usagés ce qui n’est pas le cas de créateurs.

  2. Anonyme dit :

    Bonjour je viens de recevoir un document pour m’inscrire au prochain marché aux puces de la région. Il est écrit: les particuliers ne peuvent participer qu’à une seule brocante par an. C’est faux! Je lis partout deux. J’hésite à le faire de ce fait… je viens d’en faire une …..

  3. Bravo, conseils très pertinents !!!

Laisser une réponse :